Qu’est-ce qu’un accident de la vie ?

Chaque jour, de nombreuses personnes sont confrontées à des cas de chutes, de brûlures ou d’intoxication. Ces évènements sont généralement appelés des accidents de la vie. Souvent bénins, ils conduisent parfois aux urgences ou à la mort.

Que faut-il comprendre par accident de la vie ?

Un accident de la vie courante est un choc ou une affection involontaire sur une personne. Cette situation n’est pas un accident de la route et est également différente de l’accident de travail. Il s’agit par exemple des accidents domestiques et scolaires. Les accidents ayant lieu en extérieur comme lors d’une activité sportive sont également des accidents de la vie courante. Il en est de même pour les chocs survenus sur une place publique, sur les abords des routes ou en magasin.

Les chiffres clés de l’accident de la vie courante

L’accident de la vie peut toucher tout individu en espace clos ou en extérieur, en mouvement ou statique. Ainsi, les cas de chute, de noyade et d’intoxication arrivent à tout moment.

Au total, pour les accidents de la vie, on dénombre :

  • environ 11 millions de cas par an,
  • plus de 4 millions de blessés conduits aux urgences,
  • plus de 20 000 personnes décédées.

Les accidents de la vie représentent la 3e cause des décès en France. Les statistiques démontrent que ces accidents concernent en majeure partie les jeunes enfants et les séniors. Dans les faits, il est démontré que plus de 50 % des cas d’accident de la vie ont lieu à domicile. Les aires de jeux et de sports prennent en compte 17 % des cas. Quant aux places publiques ou d’enseignement, elles sont témoins de 12 % des cas.

Quelles dispositions pour la prise en charge des accidents de la vie ?

Les accidents de la vie sont couverts par divers types de contrats d’assurance (voir ici). Selon vos moyens, vous pouvez opter pour une assurance pour les cas les plus graves. D’autres prestataires proposent des contrats Indemnités blessures pour une couverture dans les cas légers.

Enfin, des dispositions existent pour une couverture dans les pays de l’Union européenne ou le reste du monde. Le montant de l’indemnisation est fixé par l’assureur. Il ne dépasse pas le seuil d’un million d’euros et est payable dans l’intervalle de 5 mois.

Emploi 37

Menu